Bernie Glassman, maître zen
Fondateur Zen Peacemakers
(1939 - 2018)

Brève biographie

Le maître zen Bernie Glassman était un pionnier de renommée mondiale du mouvement zen américain. Il était un chef spirituel, un auteur publié, un universitaire accompli et un homme d’affaires prospère.

Bernie est né à Brooklyn, New York en 1939. Ses parents étaient des immigrants d’Europe de l’Est et il a grandi dans une famille juive à forte orientation socialiste. Le nom hébreu de sa mère était Chana et le nom de son père était Otto, bien qu’il ait utilisé le nom d’Albert avec sa famille. Le nom hébreu de Bernie était Benyamin.

Après avoir été diplômé du Brooklyn Polytechnic Institute, il est allé travailler pour McDonnell-Douglas en Californie en 1960 en tant qu’ingénieur aéronautique, se concentrant sur les vols interplanétaires. Il a obtenu un doctorat. en mathématiques appliquées de l’UCLA en 1970.

Bernie a passé des décennies à enseigner le zen et à travailler dans le bouddhisme socialement engagé, fondant Zen Peacemakers en 1996 et développant des retraites de témoignage. Il est décédé dans le Massachusetts USA le 4 novembre 2018 de causes naturelles. C’était la veille de la 23e retraite des pacificateurs zen d’Auschwitz-Birkenau.

Il laisse dans le deuil son épouse Roshi Eve Marko, sa fille Alisa, son fils Marc, sa sœur Sally Blatter, son beau-frère Hy Blatter, sa première épouse Helen Harkaspi, de nombreux cousins, neveux et nièces et quatre petits-enfants.

Sur le décès de Bernie

Formation et enseignement Zen

En 1967, Bernie a commencé ses études zen avec Hakuyu Taizan Maezumi Roshi, fondateur du Zen Center de Los Angeles. Il est devenu professeur de Zen en 1976, et en 1980, il a fondé sa propre communauté Zen de New York dans le Bronx, New York. Il a commencé la Greyston Bakery, d’abord occupée par des étudiants zen, comme moyen de subsistance pour la communauté, puis en a fait un véhicule pour l’entreprise sociale à Yonkers, à 5 km au nord (voir ci-dessous). En 1995, Bernie Glassman a reçu l’inka, le dernier sceau d’approbation de son professeur. Au cours de cette année et en 1996, il a été chef spirituel de la lignée de la prune blanche, comprenant des centaines de groupes et de centres Zen aux États-Unis, en Amérique latine et en Europe, et est devenu le premier président de l’Association bouddhiste Zen Soto d’Amérique. Sa famille du dharma comprend des enseignants du dharma, des prêtres zen, des précepteurs zen, des entrepreneurs zen, des membres du clergé chrétien, des rabbins, des cheikhs soufis et des artisans de paix multiconfessionnels. Cliquez ici pour une liste des enseignants Zen et successeurs du dharma de Bernie.

Entreprise sociale

Bernie est devenu un entrepreneur social en 1982, articulant une vision selon laquelle les entreprises socialement responsables peuvent avoir un double objectif : générer des profits et servir la communauté. La boulangerie Greyston a été la première entreprise de ce type, mais ce n’était qu’un élément d’un modèle d’entreprise socialement responsable plus vaste qu’il a développé : le Greyston Mandala (le mandala sanskrit peut être vaguement traduit par cercle de vie), un réseau d’entreprises à but lucratif et organisations à but non lucratif travaillant ensemble pour améliorer la vie des individus et de la communauté plus grande du centre-ville du sud-ouest de Yonkers. Greyston, qui a célébré son 35e anniversaire en 2017, offre un logement permanent, des emplois, une formation professionnelle, des services de garde d’enfants, des programmes parascolaires et une foule d’autres services de soutien à une grande communauté de familles anciennement sans-abri, faisant avancer les principes d’autonomisation, d’empathie, et une action responsable.

Boulangerie Greyston . Fondée en 1982 dans le coin sud-ouest de Yonkers, un quartier pauvre en proie à un chômage élevé, à la violence et à la drogue, la boulangerie a commencé à embaucher des personnes que les entreprises conventionnelles avaient jugées inemployables. Il a formé ses employés à l’artisanat de la boulangerie et ils ont rapidement produit certains des gâteaux et tartes haut de gamme les plus chers de New York, vendus dans les restaurants les plus chics de la ville. En 1990, elle a commencé à produire des brownies pour Ben Jerry’s Ice Cream et ses revenus ont considérablement augmenté. Depuis sa modeste fondation, la boulangerie est devenue une entreprise prospère de 14 millions de dollars avec plus de 75 employés. Son recrutement reste à ce jour «premier arrivé, premier servi» et une grande partie de ses bénéfices est recyclée en capitaux de démarrage pour ses organisations sœurs à but non lucratif, rendant ainsi l’ensemble du réseau plus durable et financièrement indépendant.

Auberge familiale Greyston . Il s’agit de la branche des services de logement et de soutien de Greyston. Depuis 1986, il a développé des centaines d’appartements permanents à faible coût pour les familles sans-abri, une grande garderie, des services de soutien aux locataires et des programmes parascolaires, offrant un soutien global aux familles qui tentent de sortir du cycle du chômage, de l’itinérance et des assistance.

Centre Maitri et Maison Issan . Ouvert en 1997, Maitri est un centre médical au service de 150 personnes atteintes de maladies liées au sida. C’était l’un des premiers établissements du pays à proposer des thérapies alternatives aux personnes vivant avec le VIH/SIDA. Issan House fournit un logement à de nombreux patients de Maitri.

L’ensemble Greyston Mandala (en 2011) embauche 175 personnes et ses programmes touchent 2 200 membres de la communauté chaque année dans le sud-ouest de Yonkers. Son modèle d’intégration des organisations à but lucratif, des organisations à but non lucratif et de la spiritualité a été étudié par de nombreuses autres organisations à but non lucratif et villes à travers le pays ainsi que dans les universités. Bernie Glassman a été fondateur et président/directeur général de Greyston de 1982 jusqu’à son départ en 1996. Il est revenu servir Greyston et Yonkers un jour par mois en 2012.

Action sociale basée sur la spiritualité et rétablissement de la paix

En janvier 1994, alors qu’il dirigeait une retraite de témoignage à Washington, DC, à l’occasion de son 55e anniversaire, Bernie a décidé de créer le Zen Peacemaker Order, pour les pratiquants zen dédiés à la cause de la paix et de la justice sociale. Par la suite, le concept a été élargi pour devenir un réseau international interconfessionnel appelé Peacemaker Community, mettant l’accent sur l’intégration de la pratique spirituelle et de l’action sociale à travers trois principes:

Ne pas savoir, abandonnant ainsi les idées fixes sur nous-mêmes et sur l’univers;
Témoigner de la joie et de la souffrance du monde ; et
L’action d’amour pour nous-mêmes et le monde.

Avec son épouse de l’époque et co-fondatrice, Sandra Jishu Holmes, Bernie a quitté Greyston à la fin de 1996 et est devenu président de cette grande communauté de militants spirituels. Il a pris un congé lorsque sa femme est décédée en 1998, mais de 2000 à 2004, il a continué à servir en tant que président, consacrant son énergie au développement de la communauté des pacificateurs et soutenant divers projets d’action sociale et de rétablissement de la paix en Europe, au Moyen-Orient, en Amérique latine et dans le États Unis. Cette organisation est maintenant connue sous le nom de Zen Peacemakers International.

Prix et publications

Récompenses

  • Prix Éthique en action décerné par la Société de culture éthique de Westchester
  • E-chievement Award par Toms of Maine
  • Homme de l’année par la Westchester Coalition of Food Pantries
  • Entrepreneur social de l’année en 1993 par Business Week
  • Membre fondateur du conseil d’administration du Social Ventures Network, un réseau d’entreprises engagées dans le changement social. Bernie continue d’être l’un de ses chefs spirituels.
  • Purpose Prize Fellow en 2007, un prix décerné aux personnes de plus de 60 ans ayant la passion et l’expérience de découvrir de nouvelles opportunités, de proposer de nouvelles solutions et d’apporter des changements durables.
  • Social Innovator Award en 2016, décerné par le Lewis Institute à Babson. Bernie a reçu le prix pour avoir fondé Greyston, une organisation dédiée à la création d’emplois et à l’autonomisation des communautés.

Publications

  • Le mec et le maître zen (Pingouin, janvier 2013) , avec Jeff Bridges
  • Instructions pour le cuisinier : Leçons d’un maître zen pour vivre une vie qui compte (Bell Tower, avril 1996) , avec Rick Fields.
  • Témoigner : les leçons d’un maître zen pour faire la paix (Bell Tower, mai 1997) , avec Eve Marko
  • Cercle infini : Études sur le Zen (Publication Shambhala, 2002) .
  • Hazy Moon of Enlightenment: On Zen Practice III, Zen Writings Series (Wisdom Publications, juin 1978), avec Hakuyu Taizan Maezumi
  • Sur la pratique zen, série d’écrits zen (Wisdom Publications, juin 1977), avec Hakuyu Taizan Maezumi

Documenter la vie de Bernie:
photographe reconnaissant
Peter Cunningham

Photographe Peter Cunningham a accompagné le fondateur de Zen Peacemakers Roshi Bernie tout au long de sa carrière pendant plus de trois décennies. De Greyston à Yonkers au premier témoignage à Auschwitz, Peter a documenté non seulement l’œuvre et la vision de Bernie, mais aussi des chapitres importants de l’histoire de la communauté Zen Peacemakers. La plupart des photographies de ce site Web ont été prises par lui. ZPI reconnaît avec gratitude le dévouement et la contribution de Peter. Voir plus du travail de Peter sur son site Web, ICI .

Brève biographie

Le maître zen Bernie Glassman était un pionnier de renommée mondiale du mouvement zen américain. Il était un chef spirituel, un auteur publié, un universitaire accompli et un homme d’affaires prospère.

Bernie est né à Brooklyn, New York en 1939. Ses parents étaient des immigrants d’Europe de l’Est et il a grandi dans une famille juive à forte orientation socialiste. Le nom hébreu de sa mère était Chana et le nom de son père était Otto, bien qu’il ait utilisé le nom d’Albert avec sa famille. Le nom hébreu de Bernie était Benyamin.

Après avoir été diplômé du Brooklyn Polytechnic Institute, il est allé travailler pour McDonnell-Douglas en Californie en 1960 en tant qu’ingénieur aéronautique, se concentrant sur les vols interplanétaires. Il a obtenu un doctorat. en mathématiques appliquées de l’UCLA en 1970.

Bernie a passé des décennies à enseigner le zen et à travailler dans le bouddhisme socialement engagé, fondant Zen Peacemakers en 1996 et développant des retraites de témoignage. Il est décédé dans le Massachusetts USA le 4 novembre 2018 de causes naturelles. C’était la veille de la 23e retraite des pacificateurs zen d’Auschwitz-Birkenau.

Il laisse dans le deuil son épouse Roshi Eve Marko, sa fille Alisa, son fils Marc, sa sœur Sally Blatter, son beau-frère Hy Blatter, sa première épouse Helen Harkaspi, de nombreux cousins, neveux et nièces et quatre petits-enfants.

Sur le décès de Bernie

Formation et enseignement Zen

En 1967, Bernie a commencé ses études zen avec Hakuyu Taizan Maezumi Roshi, fondateur du Zen Center de Los Angeles. Il est devenu professeur de Zen en 1976, et en 1980, il a fondé sa propre communauté Zen de New York dans le Bronx, New York. Il a commencé la Greyston Bakery, d’abord occupée par des étudiants zen, comme moyen de subsistance pour la communauté, puis en a fait un véhicule pour l’entreprise sociale à Yonkers, à 5 km au nord (voir ci-dessous). En 1995, Bernie Glassman a reçu l’inka, le dernier sceau d’approbation de son professeur. Au cours de cette année et en 1996, il a été chef spirituel de la lignée de la prune blanche, comprenant des centaines de groupes et de centres Zen aux États-Unis, en Amérique latine et en Europe, et est devenu le premier président de l’Association bouddhiste Zen Soto d’Amérique. Sa famille du dharma comprend des enseignants du dharma, des prêtres zen, des précepteurs zen, des entrepreneurs zen, des membres du clergé chrétien, des rabbins, des cheikhs soufis et des artisans de paix multiconfessionnels. Cliquez ici pour une liste des enseignants Zen et successeurs du dharma de Bernie.

Entreprise sociale

Ses principaux composants sont :

Boulangerie Greyston. Fondée en 1982 dans le coin sud-ouest de Yonkers, un quartier pauvre en proie à un chômage élevé, à la violence et à la drogue, la boulangerie a commencé à embaucher des personnes que les entreprises conventionnelles avaient jugées inemployables.  Il a formé ses employés à l’artisanat de la boulangerie et ils ont rapidement produit certains des gâteaux et tartes haut de gamme les plus chers de New York, vendus dans les restaurants les plus chics de la ville.  En 1990, elle a commencé à produire des brownies pour Ben Jerry’s Ice Cream et ses revenus ont considérablement augmenté. Depuis sa modeste fondation, la boulangerie est devenue une entreprise prospère de 14 millions de dollars avec plus de 75 employés. Son recrutement reste à ce jour «premier arrivé, premier servi» et une grande partie de ses bénéfices est recyclée en capitaux de démarrage pour ses organisations sœurs à but non lucratif, rendant ainsi l’ensemble du réseau plus durable et financièrement indépendant.

Auberge familiale Greyston . Il s’agit de la branche des services de logement et de soutien de Greyston. Depuis 1986, il a développé des centaines d’appartements permanents à faible coût pour les familles sans-abri, une grande garderie, des services de soutien aux locataires et des programmes parascolaires, offrant un soutien global aux familles qui tentent de sortir du cycle du chômage, de l’itinérance et des assistance.

Centre Maitri et Maison Issan . Ouvert en 1997, Maitri est un centre médical au service de 150 personnes atteintes de maladies liées au sida. C’était l’un des premiers établissements du pays à proposer des thérapies alternatives aux personnes vivant avec le VIH/SIDA. Issan House fournit un logement à de nombreux patients de Maitri.

L’ensemble Greyston Mandala (en 2011) embauche 175 personnes et ses programmes touchent 2 200 membres de la communauté chaque année dans le sud-ouest de Yonkers. Son modèle d’intégration des organisations à but lucratif, des organisations à but non lucratif et de la spiritualité a été étudié par de nombreuses autres organisations à but non lucratif et villes à travers le pays ainsi que dans les universités. Bernie Glassman a été fondateur et président/directeur général de Greyston de 1982 jusqu’à son départ en 1996. Il est revenu servir Greyston et Yonkers un jour par mois en 2012.

Action sociale basée sur la spiritualité et rétablissement de la paix

En janvier 1994, alors qu’il dirigeait une retraite de témoignage à Washington, DC, à l’occasion de son 55e anniversaire, Bernie a décidé de créer le Zen Peacemaker Order, pour les pratiquants zen dédiés à la cause de la paix et de la justice sociale. Par la suite, le concept a été élargi pour devenir un réseau international interconfessionnel appelé Peacemaker Community, mettant l’accent sur l’intégration de la pratique spirituelle et de l’action sociale à travers trois principes:

Ne pas savoir, abandonnant ainsi les idées fixes sur nous-mêmes et sur l’univers;
Témoigner de la joie et de la souffrance du monde ; et
L’action d’amour pour nous-mêmes et le monde.

Avec son épouse de l’époque et co-fondatrice, Sandra Jishu Holmes, Bernie a quitté Greyston à la fin de 1996 et est devenu président de cette grande communauté de militants spirituels. Il a pris un congé lorsque sa femme est décédée en 1998, mais de 2000 à 2004, il a continué à servir en tant que président, consacrant son énergie au développement de la communauté des pacificateurs et soutenant divers projets d’action sociale et de rétablissement de la paix en Europe, au Moyen-Orient, en Amérique latine et dans le États Unis. Cette organisation est maintenant connue sous le nom de Zen Peacemakers International.

image

Prix et publications

Récompenses

  • Prix Éthique en action décerné par la Société de culture éthique de Westchester
  • E-chievement Award par Toms of Maine
  • Homme de l’année par la Westchester Coalition of Food Pantries
  • Entrepreneur social de l’année en 1993 par Business Week
  • Membre fondateur du conseil d’administration du Social Ventures Network, un réseau d’entreprises engagées dans le changement social. Bernie continue d’être l’un de ses chefs spirituels.
  • Purpose Prize Fellow en 2007, un prix décerné aux personnes de plus de 60 ans ayant la passion et l’expérience de découvrir de nouvelles opportunités, de proposer de nouvelles solutions et d’apporter des changements durables.
  • Social Innovator Award en 2016, décerné par le Lewis Institute à Babson. Bernie a reçu le prix pour avoir fondé Greyston, une organisation dédiée à la création d’emplois et à l’autonomisation des communautés.

Publications

  • Le mec et le maître zen (Pingouin, janvier 2013) , avec Jeff Bridges
  • Instructions pour le cuisinier : Leçons d’un maître zen pour vivre une vie qui compte (Bell Tower, avril 1996) , avec Rick Fields.
  • Témoigner : les leçons d’un maître zen pour faire la paix (Bell Tower, mai 1997) , avec Eve Marko
  • Cercle infini : Études sur le Zen (Publication Shambhala, 2002) .
  • Hazy Moon of Enlightenment: On Zen Practice III, Zen Writings Series (Wisdom Publications, juin 1978), avec Hakuyu Taizan Maezumi
  • Sur la pratique zen, série d’écrits zen (Wisdom Publications, juin 1977), avec Hakuyu Taizan Maezumi

Documenter la vie de Bernie:
photographe reconnaissant
Peter Cunningham

Photographe Peter Cunningham a accompagné le fondateur de Zen Peacemakers Roshi Bernie tout au long de sa carrière pendant plus de trois décennies. De Greyston à Yonkers au premier témoignage à Auschwitz, Peter a documenté non seulement l’œuvre et la vision de Bernie, mais aussi des chapitres importants de l’histoire de la communauté Zen Peacemakers. La plupart des photographies de ce site Web ont été prises par lui. ZPI reconnaît avec gratitude le dévouement et la contribution de Peter. Voir plus du travail de Peter sur son site Web, ICI